Eglise Saint-Felix

L'église jouit d'une réputation bien méritée. Elle est de la fin du XI siècle ou du commencement du XII. Le clocher fait un bel effet. Un flèche de 15m s'élève sur une tour carrée qui mesure au moins 10mètres.

Le clocher est assis sur la travaée centrale qui précède l'intersection de la nef ete du transept. Du portail au chevet, l'édifice mesure 30m ce chevet dort beau est pantagonal. Les fenêtres de l'abside sont en partie aveuglées. Il reste, cependant quelques vestiges de continuité existant dans d'autres fenêtres.

Le fond de l'abside est recouvert par un rétable du XVIII siècle dont le milieu est occupé par un tableau " l'Adoratioin du sauveur par les Anges".

 

Le bras du transept de droite est un peu plus long que celui de gauche.

L'autel droite est dédié à Saint Blaise qui est le patron des animaux sauvages des peigneurs de laine et des personnes qui souffrent de maux de gorges, deuxième patron de la paroisse; celui de gauche à la Sainte Vierge.

A l'autel de la Sainte Vierge, une niche a remplacé le tableau qui occupait la partie médiane, dans cette niche une statue en plâtre de Notre Dame.

La balustrade du sanctuaire est en bois, loudre disgracieuse.

Dans le choeur, à droite et à gauche, sont placés deux bancs dont les dossiers, à l'intérieur comme à l'extérieur, ont des moulures renaissances.

Le Chaire à prêcher est un travail trés bien soigné de la fin du XVsiècle. Le pied de cette chaire est terminé pau un écu sur lequel sont gravés les instruments de la passion. L'escalier et la porte sont l'oeuvre du'n mesuisier du village.

Sous la voûte du clocher, se voient deux pierres tombales, l'une retournée, l'autre portant une inscirption en lettre gothique du XIV siècle.

 

Sur la dalle est gravée l'effigie d'un abbé, les maines jointes. Le portail méridional est en partie conservé, véritablement carastéristique avec ses dents de scie de grande dimension, il a du être protégé autrefois un porche.

On affirme sans certitude que le porche ancien recouvrait un lieu consacré avant l'ère chrétienne et dont les débrits sont recouverts par les matériaux qui ferment actuellement la route.

Cet ancien temple avait été fermé par des pierres considérables amenées de maines hommes.

Le village dans les années 1920